De la distance à la défiance. De la défiance à la radicalité

« Le capitalisme ultra libéral et financier, trop souvent guidé par le court terme et l’avidité de quelques-uns va vers sa fin. » Le constat ne provient ni d’ATTAC, ni d’Oliver Besancenot, mais d’un ancien banquier d’affaires, devenu président de la République en mai 2017, Emmanuel Macron…

Lire la suite..

Sourced through Scoop.it from: www.influencia.net

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.