Ces matières textiles à base de déchets organiques alimentaires ont du potentiel

Bien-être animal, pollution industrielle, production éthique, et une quantité de déchets alimentaires qui devrait en effet augmenter parallèlement à l’augmentation prévue de la population mondiale, qui devrait atteindre 9,6 milliards d’ici 2050. L’industrie du textile et de l’habillement s’intéresse donc de plus en plus à de nouveaux paradigmes de production des matières premières, adoptant une réflexion plus durable …

Lire la suite..

Sourced through Scoop.it from: www.modeintextile.fr

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.